Qualité de l’eau

À la prise d’eau brute (rivière Richelieu)

L’eau de la Régie provient de la rivière Richelieu et la prise d’eau est située tout juste devant la centrale de traitement à une profondeur d’environ 12 pieds (3,65 m).
La qualité de l’eau de la rivière Richelieu est de façon générale de bonne qualité et assez facile à traiter. Toutefois, lors de certains événements pluvieux ou de fonte des neiges, la qualité diminue et l’on peut apercevoir une rivière ayant une couleur brun/beige, soit en présence de matières en suspensions, principalement reliées aux lessivages des terres agricoles.

La centrale de traitement de l’eau de la Régie est bien équipée pour pallier ces fluctuations de qualité. Vous pouvez consulter à la section « documentation » les tests réalisés sur la qualité de l’eau du Richelieu avant le traitement (prise d’eau brute). Pour ceux qui utilisent la rivière Richelieu pour les usages récréatifs, vous trouverez ci-dessous les résultats les plus récents ainsi que les barèmes servant à classifier la qualité de l’eau.

Classification de la qualité de l'eau utilisée pour les usages récréatifs

Qualité de l’eau E. coli (UFC/100 ml) Explication
Excellente (A) 0 – 20 Tous les usages récréatifs sont permis
Bonne (B) 21 – 100 Tous les usages récréatifs sont permis
Médiocre (C) 101 – 200 Tous les usages récréatifs sont permis
Mauvaise (D) Plus de 200 Baignade et autres contacts directs avec l’eau compromis
Très mauvaise PLus de 1000 Tous les usages récréatifs compromis

Rėsultats d'analyse de l'eau avant traitement

Eau potable

La Régie doit respecter en tout temps les normes de qualité d’eau potable émises par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et doit aussi rendre accessible aux citoyens le bilan annuel de la qualité de l’eau (ci-joint). Voici plus d’information sur la Règlement sur la qualité de l’eau potable

Des milliers de tests sont effectués chaque année afin de s’assurer que la qualité de l’eau produite respecte la réglementation en vigueur, mais aussi pour s’assurer que cette qualité soit conservée tout au long de son parcours dans les réseaux d’aqueduc, et ce jusqu’à chacune des résidences. Ainsi, plusieurs paramètres sont vérifiés chaque année.

Le tableau ci-dessous expose les différents paramètres les plus utiles pour les citoyens et entreprises, présentés dans les valeurs minimales ou maximales pouvant être rencontrées à l’eau potable produite par la RIEVR. Pour connaître la totalité des paramètres analysés ainsi que les résultats des dernières années, consulter les bilans sur la qualité de l’eau à la section « documentation ».

Paramètre Norme Valeur min. 1 Valeur max. 1 Moyenne
Turbidité <5 UTN 0,015 UTN 0,900 UTN 0,072 UTN
Chlore (sortie usine) 0,3 mg/L 1,07 mg/L 1,80 mg/L 1,34 mg/L
Fer2 0,3 mg/L 0,00 mg/L 0,06 mg/L 0,01 mg/L
Sulfates (SO4) 16,0 mg/L 30,0 mg/L 23,4 mg/L
Manganèse3 0,12mg/L 0,001 mg/L 0,029 mg/L 0,012 mg/L
Dureté totale4 80/100 52 86 65,2 mg/L ou ppm
Dureté calcique 26 60 46,2 mg/L ou ppm
Calcium 18 mg/L ou  44 mg/L de caco3
Magnésium 4 mg/L ou  16 g/L de caco3
Bicarbonates (HCO3) 55 mg/L caco3
Nitrites et nitrates 10,0 mg N/L 0,09 mg N/L 0,68 mg N/L 0,39 mg N/L
Carbone organique total 0,4 mg/L 10,8 mg/L 2,49 mg/L
Conductivité 104,0 μS/cm 315,0 μS/cm 225,4 μS/cm
Potentiel d’hydrogène (pH) Entre 6,5 et 8,5 6,78 7,9 7,26
Chlorures 14 mg/L
Sodium (Na) 10 mg/L
Orthophosphates 0,01 mg/L 0,59 mg/L 0,062 mg/L

1 Année de référence : 2019
2 Pas de norme au Québec. Un maximum de 0,3mg/L est recommandé.
3 Pas de norme au Québec. Un maximum de 0,12mg/L est recommandé.
4 Pas de norme au Québec. La recommandation est de 80 à 100 mg/L.

Pesticides

Au cours des dernières années, il y a eu plusieurs reportages concernant la présence de certains pesticides ou autres contaminants à l’eau potable, par exemple l’Atrazine. Les tests réalisés ces dernières années démontrent que l’eau potable produite par la Régie respecte en tout point les limites fixées par le gouvernement pour tous les tests obligatoires. Dans la plupart des cas, les résultats provenant du laboratoire indiquent même l’absence de contaminant en deçà de la limite de détection des tests proprement dits (donc très largement inférieur à la limite réglementaire), et ce dans la majorité des tests.

À la suite de ces reportages et devant la méfiance de certains citoyens, le conseil de la Régie a pris l’initiative de procéder à des tests encore plus précis que les tests usuels afin d’aller valider la présence ou non de certains pesticides dans l’eau du Richelieu ainsi que pour mesurer la performance de la filière de traitement pour le rabattement de ces pesticides. Ces tests ont été réalisés par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).
De plus, le conseil de la Régie a procédé à ces tests dans les pires conditions de qualité de l’eau du Richelieu, soit après une pluie importante (environ 50 mm) et un événement de turbidité élevé à l’eau brute (50 UTN).

Les résultats de ces tests montrent une fois de plus l’excellente performance de la filière de traitement de l’eau de la Régie en ayant éliminé dans tous les cas de présence, sauf deux, les éléments dans la limite des tests effectués, limites qui sont jusqu’à 250 fois inférieures aux limites usuelles.

(1) Normes selon le Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP).

(2) Lignes directrices de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en ce qui concerne la qualité de l’eau potable (mises à jour en 2006).

(3) Limite de détection des tests obligatoires normalement effectués dans le cadre du Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP).

(4) Limite de détection des tests effectués le 6 août 2020 par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

(5) Eau naturelle de la rivière Richelieu prélevée à Otterburn Park.

(6) Eau potable distribuée.

 

 

 

 

PLAN D’ACTION POUR LE RETOUR À LA CONFORMITÉ DU TEST CUIVRE/PLOMB AU 1130 boul. Vinet à Beloeil au 11 novembre 2021:

Plan d’action pour le retour à la conformité :

  1. Établissement du lien de communication avec la direction de la santé publique (DSP), le laboratoire accrédité et tous les intervenants municipaux pour les actions futures
  2. Envoie des résultats et explications de la démarche du suivi au citoyen concerné par le résultat hors norme
  3. Possibilité, avec l’accord du propriétaire occupant, de faire une inspection visuelle de la plomberie de l’habitation et de faire un relevé des accessoires utilisés pour la consommation d’eau (aérateurs, filtres…)
  4. Suggestion de mesures correctives pour limiter l’exposition au plomb
  5. Reprise d’échantillonnage selon la technique séquentielle
  6. Suivi des analyses en reprises pour le retour à la conformité

 

 

 

Suivi du plan d’action pour le retour à la conformité :

  1. Établissement du lien de communication avec la direction de la santé publique (DSP), le laboratoire accrédité et tous les intervenants municipaux pour les actions futures
    1. Le résultat hors norme a été reçu le 13 décembre 2021 et les liens de communication ont été établis le jour suivant.

 

  1. Envoie des résultats et explications de la démarche du suivi au citoyen concerné par le résultat hors norme
    1. Appel téléphonique le même jour de l’envoi du plan d’action.

 

  1. Possibilité, avec l’accord du propriétaire occupant, de faire une inspection visuelle de la plomberie de l’habitation et de faire un relevé des accessoires utilisés pour la consommation d’eau (aérateurs, filtres…)
    1. Relevé fait par consultation téléphonique. La propriétaire sait déjà que certains éléments de plomberie sont à remplacer.

 

  1. Suggestion de mesures correctives pour limiter l’exposition au plomb
    1. Faites vérifier, par une personne qualifiée, les composantes de votre réseau de plomberie afin savoir si elles sont adéquates
    2. Lire le dépliant MELCC en pièce jointe, sous le paragraphe « Réduire mon exposition » , pour la consommation d’eau potable et les préparations alimentaires
  1. Si vous utilisez des dispositifs de filtration, il est important de suivre les recommandations des fabricants au sujet de la fréquence de remplacement des filtres.

 

  1. Reprise d’échantillonnage selon la technique séquentielle
    1. Les reprises ont eu lieu le 14 janvier 2022.

 

  1. Suivi des analyses en reprises pour le retour à la conformité
    1. Les quatre résultats des analyses de plomb étaient tous sous la limite de détection; j’ai mentionné, dans ce courriel transmis 27 janvier 2022, qu’il s’agissait d’un retour à la conformité.
    2. Parce que les prélèvements ont été faits en dehors de la période recommandée dans le RQEP, une seconde analyse séquentielle sera faite en juillet 2022 en guise de validation finale.

Résultat d'analyses pour les pesticides à l'eau brute et à l'eau traitée faisant suite à un événement de pluie intense du 6 août 2020

[wpdatatable id=3]

(1) Normes selon le Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP).

(2) Lignes directrices de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en ce qui concerne la qualité de l’eau potable (mises à jour en 2006).

(3) Limite de détection des tests obligatoires normalement effectués dans le cadre du Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP).

(4) Limite de détection des tests effectués le 6 août 2020 par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

(5) Eau naturelle de la rivière Richelieu prélevée à Otterburn Park.

(6) Eau potable distribuée.

Résultat d'analyses pour les pesticides à l'eau brute et à l'eau traitée faisant suite à un événement de pluie intense du 6 août 2020

A – Norme RQEP (1)
B – Normes OMS (2)
C – Limite des tests usuels (3)
D – Limite des tests effectués le 6/8/20 (4)
E – Résultats eau brute (5)
F – Présence(x) de l’eau brute
G – Résultats eau traitée (6)
H – Présence (x) l’eau traitée

[wpdatatable id=4]

(1) Normes selon le Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP).

(2) Lignes directrices de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en ce qui concerne la qualité de l’eau potable (mises à jour en 2006).

(3) Limite de détection des tests obligatoires normalement effectués dans le cadre du Règlement sur la qualité de l’eau potable (RQEP).

(4) Limite de détection des tests effectués le 6 août 2020 par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

(5) Eau naturelle de la rivière Richelieu prélevée à Otterburn Park.

(6) Eau potable distribuée.